Le bien Chaîne des Puys

Chaîne des Puys

Âge :

95 000 à 8 400 ans

Situation

Alignés parallèlement à la faille de la Limagne, les quelque 80 puys que compte l’alignement volcanique de la Chaîne des Puys, s’étalent sur près de 32 kilomètres de long et 4 km de large.

Située sur le plateau des Dômes, la Chaîne des Puys est délimitée au nord par la commune de Charbonnière-les-Varennes et au sud par les communes d’Aydat et de Saulzet-le-Froid.

Silhouette de la Chaîne des Puys (G.Fayet)

 

Description

Plus jeune ensemble volcanique de France métropolitaine, la Chaîne des Puys s’est formée entre 95 000 et 8 400 ans, les plus récents étant les puys jumeaux de la Vache et de Lassolas. Du fait de leur jeunesse, les volcans sont considérés comme endormis ; une nouvelle phase de volcanisme est donc envisageable.

Constituée en grande partie de volcans dits monogéniques (formés au cours d’une éruption brève et unique), la Chaîne des Puys rassemble une exceptionnelle collection de volcans aux formes pures et très peu érodées.

L’originalité de la Chaîne des Puys réside dans sa densité et dans ses laves différenciées qui se traduisent visuellement par les formes variées des puys : les cônes, les dômes et les maars. La variété de ces laves est due à des chambres magmatiques de profondeurs différentes.

Le cône parfait du puy de Pariou (P.Soissons)

 

Le dôme en forme de chaudron inversé du Grand Sarcoui (P.Soissons)

 

La narse d’Espinasse, issue de la rencontre de l’eau et de la lave (H.Monestier)

Les différentes formes volcaniques

Lors d’une éruption, le magma issu des profondeurs de la Terre remonte en surface en raison de sa faible densité. Une fois parvenu en surface, selon la quantité de gaz qu’il renferme, le magma peut être projeté dans les airs et dévaler les pentes du volcan, s’accumuler autour de la bouche éruptive ou exploser et former un creux s’il rencontre de l’eau.

CÔNE

Appelé cône strombolien, il s’agit du type de volcan le plus répandu dans le monde. Ils sont nombreux dans la Chaîne des Puys et atteignent en général 100 à 200 mètres de haut. Le plus grand d’entre eux, le puy de Côme dépasse les 300 mètres.

Lors de l’éruption, une lave fluide est projetée au-dessus de la bouche éruptive puis elle retombe verticalement et s’accumule sur place sous forme de cendres et de scories pour former un cône. Le puy de Pariou ou le puy des Goules sont les exemples les plus représentatifs d’un cône d’une rondeur presque parfaite.

Dans certains cas, le volcan peut émettre à la fois des scories et une coulée de lave. Les scories sont alors emportées par la lave, créant une ouverture dans le cône en construction. C’est notamment le cas du puy de Louchadière ou des puys de la Vache et Lassolas.

DÔME

La Chaîne des Puys compte sept dômes qui se concentrent dans la partie centrale. Ils sont apparus entre 15 000 et 9 200 ans, durant la dernière phase d’activité volcanique.

Lors de l’éruption, une lave visqueuse s’accumule autour de la bouche éruptive pour donner naissance à un dôme. Il peut parfois exploser brutalement, libérant alors des nuées ardentes qui partent à l’horizontale très rapidement.

Ce type d’édifice ne contient pas de cratère et aucune coulée n’est présente autour, la lave étant trop pâteuse pour s’étaler. Le puy de Dôme, le puy Chopine et le Grand Sarcoui font partie de ce type de volcan.

MAAR

La Chaîne des puys rassemble une dizaine de maars. Il s’agit d’un cratère d’explosion, généralement de grand diamètre, occupé par un lac ou comblé par des sédiments.

Le maar se forme lorsque la lave, en remontant à la surface, rencontre de l’eau superficielle, provoquant une violente explosion. Le creux formé se remplit alors d’eau ou de sédiments. La Narse d’Espinasse, par exemple, n’a pas formé de lac mais un marécage qui abrite des plantes rares et protégées comme la Ligulaire de Sibérie.

Parfois, l’éruption d’un nouveau volcan peut avoir lieu dans le maar. C’est le cas au maar de Beaunit qui a été en partie comblé par l’éruption tardive d’un cône.

L’influence du volcanisme sur le relief

Le site permet également de bien comprendre comment le volcanisme a modifié la topographie préexistante du plateau : les volcans semblent posés sur cette vaste étendue et on distingue très bien les grandes coulées telles que celle du puy de Côme ou du puy de Louchadière.

Les lacs d’Aydat et de la Cassière sont le plus bel exemple des modifications de relief induites par le volcanisme : la longue coulée du puy de la Vache est venue fermer deux anciennes vallées, empêchant alors l’eau de s’y écouler et  créant ainsi ces deux lacs, qu’on appelle lacs de barrage.

 

Le saviez-vous ? la diversité des laves se retrouve dans les pierres qui ont servi à construire de nombreux édifices : les pierres claires sont issues des dômes dont la lave est solide ; les pierres foncées correspondent aux laves plus fluides.