Actualité Avis favorable de l’UICN

Le 28 mai 2018, à quatre semaines du Comité du patrimoine mondial qui se tiendra du 24 juin au 4 Juillet à Manama au Bahreïn, l’UICN a rendu public son avis concernant la proposition d’inscription de la Chaîne des Puys – faille de Limagne sur la Liste du patrimoine mondial.

L’organisation qui conseille l’UNESCO pour les candidatures de biens naturels, recommande au Comité du patrimoine mondial d’inscrire le Haut lieu tectonique Chaîne des Puys – faille de Limagne sur la Liste du patrimoine mondial.
Cet avis favorable va donc servir de base aux vingt-et-un pays qui siègeront à Manama et à qui revient la décision finale qui se prendra entre le 1er et le 2 juillet.

Rien n’est donc fait, mais ce rapport est un acquis fondamental qui place notre dossier dans la meilleure configuration possible pour son dernier passage devant le Comité du patrimoine mondial.

Cet avis positif après deux premières évaluations critiques, est le fruit d’un travail patient et rigoureux avec l’UICN, le Centre du patrimoine mondial et le Ministère de la Transition écologique et solidaire. Ce dialogue approfondi a permis de comprendre les points de blocage des précédentes soumissions et d’aboutir à un dossier plus robuste, alliant rigueur scientifique et formulation patrimoniale simplifiée.

La valeur universelle exceptionnelle a ainsi été concentrée autour de la notion de rupture continentale et confirmée par une expertise scientifique inédite qui a fait appel à une vingtaine de spécialistes mondiaux des rifts. Avec la suppression du critère de beauté naturelle (critère vii), c’est ce qui a permis de faire évoluer les positions de l’UICN et de convaincre la majorité de ses experts.

Il nous faut donc maintenant poursuivre le travail avec l’Etat français en vue des discussions du Comité au Bahreïn et confirmer les engagements que la France prendra pour répondre aux recommandations formulées par l’UICN.

Ce rapport très encourageant est le résultat d’un formidable travail collectif : celui de l’Etat qui a soutenu le dossier tout au long du processus ; celui des universitaires qui ont permis d’élaborer le riche dossier de candidature ; celui du Parc naturel régional des Volcans d’Auvergne qui travaille depuis plus de 40 ans à la préservation du site ; mais aussi et surtout la mobilisation de tout le territoire : communes, associations de propriétaires, acteurs de la gestion, habitants et entreprises à travers notamment la Fondation…

Ce travail collectif il nous faut le poursuivre, jusqu’au Comité, mais surtout au-delà car si nous obtenons cette inscription, ce ne sont pas un label ou une médaille qui nous sont attribués mais une grande responsabilité : celle de préserver et transmettre ce site géologique d’exception. C’est ce qui a motivé cette exigeante démarche de onze ans et c’est ce à quoi il nous faudra œuvrer en cas d’inscription.

*Union Internationale pour la Conservation de la Nature.

Évaluation technique de l’UICN

Jean-Yves GOUTTEBEL
Président du Conseil départemental du Puy-de-Dôme

Pierre Soissons

Pierre Soissons

Pierre Soissons

Pierre Soissons